S’abonner

Les bonnes pratiques de délivrabilité chez Gmail

Gmail attend des annonceurs qui envoient du contenu vers ses serveurs qu'ils respectent ses bonnes pratiques en matière d'envoi. Vous trouverez plus d'informations sur les exigences de Gmail en vous référant au guide pratique de Return Path destiné aux annonceurs qui souhaitent en savoir plus sur Gmail, Yahoo et Outlook. Ce guide est une véritable mine d'informations sur Gmail et vous aidera à mieux comprendre comment Gmail détermine quels emails doivent être placés dans le dossier Courriers indésirables et quels emails atteindront la boîte de réception.

Il faut savoir que les problèmes de délivrabilité rencontrés sur Gmail ne peuvent pas être résolus instantanément. En effet, ces problèmes peuvent être liés à vos méthodes d'acquisition d'abonnés et vos processus de nettoyage des données, mais aussi provoqués par d'autres facteurs liés à votre infrastructure ou à la capacité de votre contenu à susciter l'intérêt de vos abonnés.

Gmail recommande de :

  • Suivre ses instructions destinées aux expéditeurs de messages pour améliorer le taux de placement en boîte de réception.
  • Utiliser ses outils de l'administrateur de messagerie, qui vous aideront à analyser vos performances et à devenir un meilleur expéditeur. Il s'agit là d'une étape cruciale qui devrait vous permettre d'identifier des tendances et de déterminer si un facteur influence de manière significative le placement en dossier Courriers indésirables.
  • Quand vous utilisez les outils de l'administrateur de messagerie et que vous relevez des problèmes ou des baisses de la performance, Gmail s'attend à ce que vous preniez toutes les mesures nécessaires pour en trouver la cause première et y remédier.

Les principaux facteurs qui influent sur la délivrabilité :

  • Plaintes : Un taux de plaintes élevé peut entraîner le filtrage de vos emails dans le dossier Courriers indésirables. En effet, Gmail comprend alors que vous envoyez à ses utilisateurs des emails qu'ils ne souhaitent pas recevoir et que vous êtes susceptible d'être un spammeur. En revanche, Gmail considère comme positif que ses utilisateurs retirent vos emails du dossier Courriers indésirables. Pour Gmail, cela indique que vous êtes probablement un expéditeur légitime.
  • Engagement : Envoyez des emails pertinents à vos abonnés de façon à ce que ces derniers interagissent avec votre contenu de manière régulière. Si vous rencontrez des problèmes de délivrabilité chez Gmail, vous pouvez choisir de manière temporaire de n'envoyer des emails qu'à vos abonnés les plus actifs (ceux qui ont interagi avec vos messages au cours des deux dernières semaines ou du dernier mois) afin d'améliorer votre réputation d'envoi et votre placement en boîte de réception. En effet, l'engagement est l'un des facteurs qui pèsent sur le filtrage de vos emails.
    • Gmail analyse l'engagement de chaque abonné avec votre domaine, compare ces données avec celles d'autres domaines et appuie ses décisions de filtrage sur les conclusions de cette analyse. Ce type d'engagement relatif peut varier en fonction de votre réputation d'envoi.
  • Authentification : Veillez à vous authentifier en utilisant les protocoles Sender Policy Framework (SPF), DomainKeys Identified Mail (DKIM) et Domain-based Message Authentication Reporting & Conformance (DMARC). Assurez-vous que ces méthodes d'authentification sont correctement configurées, car toute erreur peut entraîner le filtrage de vos messages dans le dossier Courriers indésirables.
  • Nouvelle adresse IP ou nouveau domaine : Rodez toutes les nouvelles adresses IP  et tous les nouveaux domaines pour établir une solide réputation d'envoi. Si vous négligez cette étape, vos emails risquent d'être redirigés vers le dossier Courriers indésirables. Si vous rencontrez des difficultés à atteindre les boîtes de réception Gmail avec des volumes de rodage normaux, suivez ces instructions :
    • Commencez par un faible volume de messages envoyés à quelques heures d'intervalle au cours des premiers jours. Ne dépassez pas 500 messages par jour. 
    • Pour commencer, n'envoyez vos messages qu'à des abonnés très actifs.
    • Surveillez votre performance grâce à vos journaux de retour à l'expéditeur et l'Inbox Monitor, pour voir comment Gmail réagit.
    • Une fois que vos messages atteignent la boîte de réception, vous pouvez commencer à doubler les volumes tous les 3 ou 4 jours. Continuez à surveiller votre performance.
    • Si des placements en dossier Courriers indésirables se produisent, diminuez le volume ou mettez en pause les envois pendant plusieurs jours pour permettre au filtre antispam de Google de s'ajuster.

Les bonnes pratiques de délivrabilité chez Gmail :

Infrastructure

  • Vérifiez que votre adresse IP (IPv4 ou IPv6) possède un enregistrement rDNS (PTR) valide et non générique. IPv4 est actuellement le format le plus courant pour les adresses IP d'envoi. Les adresses IP d'envoi sans enregistrement rDNS seront marquées comme indésirables ou rejetées.
  • Appliquez le Forward Confirmed Reverse DNS (FCrDNS) aux adresses IP d'envoi et à leurs noms d'hôtes.

Utiliser une adresse IP dédiée

  • L'utilisation d'une adresse IP dédiée permet à Gmail de vous identifier plus facilement. Gmail tient également compte de la réputation du domaine pour prendre ses décisions de filtrage, mais une adresse IP dédiée rend le chemin de remise en boîte de réception à partir de votre ESP plus facile à déterminer et à suivre.
  • L'adresse IP dédiée n'est pas toujours adaptée aux expéditeurs à faible volume. Contactez votre administrateur de messagerie ou votre ESP pour connaître les solutions qui s'offrent à vous. Si vous devez faire vos envois à partir d'une adresse IP mutualisée, appliquez rigoureusement les instructions de Gmail détaillées dans cet article.

Authentifier votre email

  • Authentifiez vos emails en utilisant les protocoles Sender Policy Framework (SPF), Domainkeys Identified Mail (DKIM) et Domain-based Message Authentication Reporting and Conformance (DMARC).
    • L'alignement des domaines MFrom, Sending From et DKIM d= (l'utilisation du même domaine) permet à Gmail de vous identifier plus facilement.
    • Au fil du temps, définissez une règle de rejet DMARC p=reject. Assurez-vous de surveiller en premier lieu les rapports DMARC avec une règle p=none, sans quoi, si le DMARC record n'est pas configuré correctement, vous risquez de voir vos emails légitimes bloqués.
    • Lorsque vos emails sont authentifiés, Gmail est moins susceptible de vous considérer comme un spammeur.
  • L'authentification de l'email est particulièrement importante si vous envoyez votre message à partir d'une adresse IP IPv6. Votre domaine d'envoi doit réussir les contrôles SPF et DKIM, sans quoi votre email risque d'être marqué comme indésirable.

Un expéditeur constant

  • Envoyez toujours vos messages à partir de la même infrastructure de routage et des mêmes adresses IP. Évitez ainsi d'utiliser des adresses IP qui sont uniquement destinées à des événements spéciaux, comme une conférence. Gmail est capable d'identifier les tendances en matière d'envois pour les domaines et les adresses IP. Si vous commencez subitement à faire des envois à partir d'adresses IP et de domaines qui n'envoient habituellement des emails que quelques fois par an, vos messages risquent de terminer leur route dans le dossier Courriers indésirables.

Sécurité

  • Utilisez le protocole Transport Layer Security (TLS). Le TLS est un protocole qui garantit la sécurité des communications entre deux serveurs ou deux applications et vous assure qu'aucun tiers ne pourra falsifier le message.
  • Utilisez le protocole Hypertext Transfer Protocol Secure (https) pour les liens vers vos pages web. L'utilisation du https permet d'éviter que les données soient espionnées par des tiers, par exemple par le biais d'un point d'accès Wi-Fi.

Avoir un code HTML clair et concis

  • Les messages qui dépassent 102 Ko seront tronqués par Gmail quand ils seront vus par l'un de vos abonnés. Ceci peut avoir des répercussions sur la façon dont vos abonnés interagissent avec votre email.
  • Utilisez l'Inbox Preview pour identifier les éventuelles erreurs dans votre code HTML.

Envoyer vos messages aux abonnés actifs

  • Renforcez votre programme d'hygiène de base de données pour supprimer de votre liste de diffusion les abonnés Gmail qui n'interagissent pas avec vos messages. Ceci est particulièrement important si vos emails sont régulièrement placés dans le dossier Courriers indésirables. À long terme, l'envoi répété d'emails placés dans le dossier Courriers indésirables peut justement provoquer une augmentation du nombre des emails envoyés vers ce même dossier.
    • En l'absence d'une boucle de rétroaction sur les plaintes qui vous fait parvenir les messages de plaintes (comme la plupart des boucles de rétroaction), votre règle et votre processus d'hygiène de base de données prennent encore plus d'importance.
  • L'envoi de messages aux abonnés actifs permet de réduire le taux de plaintes, d'augmenter le nombre de personnes qui déplacent votre email du dossier Courriers indésirables vers la boîte de réception (« Ceci n'est pas un courrier indésirable ») et d'augmenter votre taux de réponse.
  • Autoriser et encourager les abonnés à répondre à votre email. Les abonnés actifs ne répondent normalement pas aux emails envoyés par un spammeur. Ceci indiquera donc à Gmail que vous êtes probablement un expéditeur légitime.
  • Envoyez vos messages aux abonnés engagés plus tôt dans la journée et aux abonnés non engagés plus tard. Si vous envoyez vos messages à des abonnés inactifs tôt dans la journée, les mauvais indicateurs de performance risquent d'impacter la délivrabilité de vos campagnes pour le reste de la journée.

Mettre en place un processus de consentement optimal

  • Utilisez des méthodes de consentement par opt-in. Ne tenez pas pour garanti que les abonnés ou les clients veulent recevoir vos emails.
  • Vous devez vérifier chaque adresse email avant de l'ajouter à votre liste.
  • Ne tenez pas pour garanti que les clients qui ont acheté un produit ou qui se sont inscrits à un site web sont intéressés par vos emails. Vous devez leur demander leur consentement explicite.
  • Définissez d'emblée des attentes claires et précises quant au contenu et à la fréquence des emails.
  • Ne cochez pas automatiquement la case opt-in sur un formulaire web.

Identifier les campagnes qui entraînent des taux de plaintes élevés en utilisant la boucle de rétroaction sur les plaintes de Gmail

Classifier vos emails

  • Envoyez des emails appartenant à différentes catégories (par exemple : des promotions, des notifications de transaction et des notifications provenant des réseaux sociaux) à partir de plusieurs adresses d'envoi et restez cohérent dans le choix de ces adresses.
  • Évitez de mélanger plusieurs catégories de contenus dans un même email. Par exemple, nous vous conseillons d'éviter de placer un message à caractère promotionnel dans un email de notification de transaction car le système pourrait alors classer le message comme promotionnel.

Être attentif à la fréquence d'envoi et la personnaliser

Les expéditeurs à haute fréquence d'envoi constatent généralement un placement plus important en dossier Courriers indésirable dans Gmail.

  • Permettez aux abonnés de choisir la fréquence à laquelle ils reçoivent des messages après consentement grâce à l'utilisation d'un module de gestion des préférences.
  • Envoyez des emails moins fréquemment aux abonnés qui sont peu actifs. N'envoyez pas d'emails tous les jours à des personnes qui ne les ouvrent pas.

Segmenter les flux d'emails

  • Utilisez des adresses IP, des sous-domaines et des domaines différents pour chaque flux d'emails (par exemple : les messages de marketing ou les messages transactionnels). La segmentation donne un meilleur contrôle à l'abonné car celui-ci a la possibilité de se désinscrire d'un flux tout en conservant son abonnement à d'autres.
  • La segmentation facilite également la résolution des problèmes éventuels.

Processus de désinscription

  • Élaborez un processus de désinscription simple. Utilisez un processus en un seul clic et n'exigez pas d'un utilisateur qu'il se connecte à son compte pour se désinscrire.
  • Ajoutez immédiatement les utilisateurs qui se sont désinscrits à votre liste de suppression. L'envoi d'emails à un utilisateur après sa désinscription contribue à une réputation d'envoi négative chez Gmail.
  • Insérez un lien de désinscription dans chaque email et traitez immédiatement toutes les demandes de désinscription.
  • Permettez aux abonnés de se désinscrire de flux de messages spécifiques.
  • Permettez aux abonnés de se désinscrire de tous les flux de messages en utilisant une option de désinscription globale.
  • Insérez un en-tête List-Unsubscribe. Gmail prend en charge les options mailto: et URL. Ceci n'est pas une solution alternative de désinscription.
  • Désinscrivez les utilisateurs inconnus après un retour à l'expéditeur.

Codes d'erreur SMTP

  • Surveillez les codes bounce de Gmail pour mieux identifier et résoudre les problèmes. Ces codes peuvent être de précieux indicateurs de la santé de votre campagne e-mail pour Gmail.
  • Codes d'erreur SMTP de Gmail.

Utiliser la conception réactive (« responsive design »)

  • 75 % des utilisateurs de Gmail accèdent à leur compte sur un terminal mobile. (Techcrunch)
  • Depuis le 31 août 2016, Gmail prend en charge les requêtes médias pour les expéditeurs d'emails en masse.
  • La conception réactive optimise le rendu de votre email sur les terminaux mobiles, ce qui améliore l'expérience client et peut permettre d'augmenter le taux de réponse.
  • Validez les CSS avant le déploiement pour vérifier qu'elles ne contiennent pas d'erreurs.

Ne pas envoyer d'URL malveillante avec votre contenu

  • Assurez-vous que vos domaines d'envoi et les domaines qui apparaissent dans votre contenu n'hébergent pas de programmes malveillants ou ne sont pas des sites de phishing connus. Bien que Gmail ne divulgue pas publiquement la manière dont il détecte les sites web dangereux, vous pouvez consulter les ressources suivantes pour en savoir plus :

Assumer la responsabilité de tous les emails envoyés à partir de votre système ou en votre nom

  • Vous êtes responsable de tous les emails envoyés de votre système vers un tiers, que l'email soit autorisé ou non. Assurez-vous donc que les tiers qui utilisent votre système sont totalement approuvés, et surveillez leurs pratiques d'envoi et leur performance. N'autorisez pas un tiers à utiliser votre système si celui-ci envoie des courriers indésirables.
  • Surveillez étroitement le comportement en matière d'envois des entreprises que vous utilisez pour le marketing affilié. De nombreux fournisseurs de marketing affilié ne suivent pas les bonnes pratiques en matière d'envois. Ce comportement peut nuire à la réputation de votre marque et de votre domaine, et provoquer le placement de vos emails dans le dossier Courriers indésirables.
Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 2 sur 4
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande