S’abonner

Blacklist Backscatterer

Aperçu

La blacklist Backscatterer inclut les adresses IP qui envoient des bounces ou des réponses automatiques à des adresses email d'envoi falsifiées. Ces retours à l'expéditeur ou réponses automatiques peuvent être envoyés aux domaines Return-path, expéditeurs ou destinataires qui ont été falsifiés, en tant qu'expéditeur de courrier indésirable.

Les rétrodiffusions surviennent lorsque le serveur destinataire accepte qu'un message soit remis en boîte de réception, mais détermine plus tard que celui-ci ne peut pas être remis. Le serveur destinataire envoie alors un message de retour à l'expéditeur à l'adresse expéditrice falsifiée, indiquant la non remise en boîte de réception.

Les rétrodiffusions sont des réponses automatiques comme les messages d'absence ou d'autres notifications, expédiés à une adresse expéditrice falsifiée.

La méthode de traitement de votre serveur pour ces types de bounces peut causer toutes sortes de problèmes, en particulier si votre serveur subit une attaque visant à collecter les adresses du répertoire.

  • Les ajouts sur la liste Backscatterer se produisent au niveau de l'adresse IP.
  • L'impact sur la délivrabilité est minimal.

Motifs de présence sur cette liste

Les adresses IP sont répértoriées en raison de :

  • Envoi de bounces à l'expéditeur ou de réponses automatiques à des spam traps appartenant à la blacklist.

Comment se faire retirer de cette blacklist 

Les adresses IP sont présentes sur la liste pendant quatre semaines, puis retirées si vous avez résolu le problème sous-jacent. Vous pouvez également demander à Backscatterer de retirer votre adresse IP moyennant des frais. Toutefois, nous vous rappelons que demander à être retiré de la liste en réglant des frais sans corriger le problème est une solution à court terme. Celle-ci n'est donc pas recommandée.

Conseils pour ne pas être ajouté à cette liste

  • Vérifiez la configuration de votre serveur et désactivez les réponses automatiques.
    • Envoyez uniquement des messages d'absence aux utilisateurs internes si votre système prend en charge cette fonctionnalité.
  • Examinez la configuration de votre serveur de messagerie pour déterminer le traitement du rejet des messages entrants afin de minimiser le risque d'envoi de spam par rebond.
    • Vérifiez que les retours à l'expéditeur sont traités simultanément. Cela signifie que les rejets (retours à l'expéditeur) se produisent immédiatement lors de la communication SMTP, plutôt qu'après que le message a été accepté par votre serveur.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande