S’abonner

Préchauffer une adresse IP

Les opérateurs de messagerie font preuve de prudence lorsqu'il s'agit de l'activité email de nouvelles adresses IP. Les spammeurs configurent souvent des adresses IP et commencent immédiatement à envoyer de gros volumes de messages.

Il est important de préchauffer vos adresses IP afin de créer une bonne réputation en tant qu'expéditeur et d'améliorer la remise en boîte de réception de vos messages auprès de vos abonnés. Il n'existe aucune garantie vous assurant que vous ne rencontrerez pas de problèmes de délivrabilité au début, mais observer ces bonnes pratiques vous permettra d'atteindre une réussite à long terme.

Un bon préchauffage de votre adresse IP implique de compléter la check-list de préchauffage et de créer un plande chauffe efficace en fonction de vos campagnes email et de votre réputation d'expéditeur. Pour ce faire, vous devez surveiller votre performance attentivement et potentiellement ajuster vos volumes d'envoi quotidiens le cas échéant.

Pour minimiser la perturbation potentielle de votre activité, il est fortement recommandé de contacter votre routeur ou votre chargé de compte Return Path afin d'obtenir des conseils avant de commencer le préchauffage.

À quoi s’attendre

  • Au cours de la première semaine, vous rencontrerez quelques problèmes de délivrabilité à mesure que la nouvelle adresse IP développera une réputation d'expéditeur. En fonction de la qualité de vos abonnés et de vos pratiques d'email marketing, vous risquez d'observer des problèmes supplémentaires de délivrabilité lors du processus de préchauffage.
  • Si vos pratiques et votre réputation d'envoi étaient médiocres avant le préchauffage, dans la majorité des cas, une nouvelle adresse IP ne vous aidera pas à accroître votre placement en boîte de réception.
    • Si vous aviez l'habitude d'atteindre 70 % de placement en boîte de réception chez la plupart des opérateurs de messagerie et que vous ne changez pas vos pratiques, il est probable que celui-ci finisse au même taux une fois le processus de préchauffage terminé.
    • Vous pourriez également voir une baisse de votre placement en boîte de réception en raison du manque d'historique d'envoi de la nouvelle adresse IP.
  • Certains opérateurs de messagerie remettront une portion de vos messages dans le dossier Courriers indésirables pour voir si les abonnés les récupèrent et les marquent comme n'étant pas du courrier indésirable. Si cela se produit, c'est un indicateur positif utilisé par les opérateurs de messagerie pour vous considérer comme un expéditeur légitime. Il est donc important d'envoyer des messages d'engagement aux personnes qui le souhaitent.
  • Le processus de préchauffage prendra probablement environ 30 jours. Il peut durer plus (ou moins) longtemps selon :
    • Le volume de messages que vous envoyez
    • La qualité de votre liste d'abonnés
    • La fréquence de vos envois
  • Si vous envoyez des messages chaque jour, votre préchauffage sera plus rapide que si vous en envoyez chaque semaine.
  • Si vous allez trop vite dans votre processus de préchauffage ou que vous ne l'organisez ou ne le gérez pas bien, il y a de fortes chances pour que vous rencontriez des problèmes de remise de vos messages en boîte de réception pendant un certain temps.
  • AOL, Outlook.com et Gmail requièrent généralement une période de pré chauffage plus longue.

Check-list de préchauffage

Avant de roder votre adresse IP :

  • Assurez-vous que votre adresse IP est dotée d'un PTR (pointeur) record configuré sous forme de résolution Domain Name System (DNS) inverse.
  • Inscrivez votre adresse IP dans toutes les boucles de rétroaction sur les plaintes disponibles auprès des opérateurs de messagerie.
  • Ajoutez l'adresse IP à un compte Smart Network Data Service (SNDS) de Microsoft afin de pouvoir surveiller les données en matière de réputation que le service fournit.
  • Ajoutez l'en-tête List-Unsubscribe à vos en-têtes de messages. L'en-tête List-Unsubscribe est facultatif et vous pouvez l'inclure dans vos messages ; il est conçu pour aider à réduire le nombre de plaintes en fournissant aux abonnés une méthode alternative de désinscription en toute sécurité, sans impact négatif sur votre réputation d'expéditeur.
  • Confirmez que tous les messages que vous envoyez à partir de la nouvelle adresse IP sont authentifiés par le protocole DomainKeys Identified Mail (DKIM).
  • Mettez à jour votre Sender Policy Framework (SPF) record avec la nouvelle adresse IP.
  • Vérifiez que l'adresse IP n'est pas configurée en tant qu'open relay. Demandez à votre routeur (ESP) ou administrateur de messagerie de le confirmer.
  • Assurez-vous que votre traitement des retours à l'expéditeur est configuré et testé, et que les utilisateurs inconnus sont supprimés après un seul retour à l'expéditeur.
  • Si vous êtes membre de la Certification Return Path :
    • Demandez l'ajout de votre nouvelle adresse IP à votre compte.
    • Assurez-vous d'informer l'équipe de Certification qu'il s'agit d'une nouvelle adresse IP et indiquez-lui votre période de préchauffage.
  • Ajoutez la nouvelle adresse à l'outil Reputation Monitor.
  • Confirmez que vous envoyez des messages à la seed list à partir de cette adresse IP.
  • Identifiez vos abonnés actifs, c'est-à-dire ceux qui ouvrent les messages, cliquent dessus ou achètent des produits, selon les catégories suivantes :
    • Moins de 30 jours
    • 30 à 60 jours
    • 60 à 90 jours
    • 90 à 180 jours
    • Plus de 180 jours  
  • Nettoyez votre liste en retirant les domaines malformés, les utilisateurs inconnus et les abonnés inactifs.

Si vous changez également de domaine :

  • Si vous utilisez un nouveau domaine d= dans la signature DKIM, ajoutez le nouveau domaine à la boucle de rétroaction sur les plaintes de Yahoo!.
  • Créez un nouveau SPF record, le cas échéant.
  • Mettez à jour le Whois record pour chaque domaine en renseignant les informations correctes. N'utilisez pas de service de confidentialité pour le domaine.
  • Créez le compte des rôles abuse@ et postmaster@ pour chaque domaine et assurez-vous qu'ils sont surveillés.
  • Ajoutez les comptes des rôles abuse@ et postmaster@ à abuse.net pour chaque domaine.
  • Créez une authentification Domain-based Message Authentication, Reporting and Conformance (DMARC) record pour chaque nouveau domaine et définissez la règle sur surveiller (p=none).

Préchauffez une adresse IP

Utilisez ces conseils généraux pour veiller à ce que le préchauffage de votre adresse IP soit le plus fluide possible. Le meilleur moyen de commencer consiste à créer un programme de préchauffage en fonction de vos pratiques d'envoi et des besoins de votre entreprise.  

  • Envoyez un message à partir de la nouvelle adresse IP à la Seed List de Return Path tout au long de la période de préchauffage. Vous pouvez utiliser Inbox Monitor pour suivre la progression de votre préchauffage et effectuer les ajustements nécessaires pour améliorer le placement en boîte de réception. Il est possible que vous deviez également ajuster vos volumes d'envoi quotidiens ou vos paramètres de connexion et de cadence.
  • Commencez avec un faible volume de 5 000 abonnés totaux parmi tous les opérateurs de messagerie.
  • Envoyez d'abord des messages à vos abonnés les plus actifs et, petit à petit, introduisez d'autres segments de votre liste avec des abonnés moins actifs.
  • Doublez votre volume d'envoi tous les trois ou quatre jours jusqu'à atteindre votre volume quotidien maximum.
  • Ne forcez pas le volume dans le but d'atteindre le seuil de volume pour ce jour. Par exemple, si vous voulez envoyer un message à 10 000 abonnés le cinquième jour, mais que votre volume d'envoi est de 8 500 abonnés ce jour-là, n'essayez pas de trouver 1 500 abonnés pour combler la différence. Prévoyez les fluctuations quotidiennes naturelles et essayez simplement de plafonner le volume pour la journée.
  • Surveillez vos rapports de retours à l'expéditeur, Inbox Monitor et Reputation Monitor pour détecter des problèmes de délivrabilité. Les opérateurs de messagerie ont différents seuils de tolérance en matière de volume pour une nouvelle adresse IP.

Si des problèmes de délivrabilité se produisent :

  • Suspendez l'envoi ou réduisez les volumes afin de permettre aux filtres de courrier indésirable de s'ajuster aux nouvelles adresses IP.
  • Arrêtez d'envoyer des messages aux opérateurs de messagerie où des blocages par liste (PBL) se produisent, puis trouvez et corrigez la cause du problème. Reprenez l'envoi uniquement après avoir corrigé le problème.
    • Pour les problèmes avec AOL, suspendez l'envoi pour une heure minimum et tentez d'identifier et de corriger la cause. Reprenez doucement l'envoi et surveillez attentivement que d'autres problèmes ne surviennent pas.
  • Assurez-vous que le traitement de vos plaintes et vos processus de retours à l'expéditeur fonctionnent correctement.
  • Vérifiez si vous avez effectué des envois accidentels vers :
    • Une liste de suppression
    • Le fichier complet des listes
    • Un grand nombre d'abonnés inactifs

Si c'est le cas, maintenez vos volumes au niveau actuel pendant quelques jours, puis recommencez en suivant le programme de préchauffage initial, et veillez à envoyer immédiatement des messages à vos abonnés actifs.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 4 sur 4
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande