S’abonner

De quelle façon le volume affecte-t-il les taux de plaintes ?

Les opérateurs de messagerie utilisent le nombre de messages remis dans les boîtes de réception de leurs usagers pour déterminer le taux de plainte d'une adresse IP. Lorsqu'un volume élevé de messages à partir d'une adresse IP est remis en boîte de réception, il faut un nombre de plaintes plus important pour augmenter votre taux de plaintes. 

Les abonnés ne se plaignent pas toujours le jour de la réception du message. Les plaintes peuvent intervenir plusieurs jours ou plusieurs semaines après l'envoi initial de la campagne. Si le volume d'une adresse IP a baissé pendant ce temps-là, ceci peut faire grimper votre taux de plaintes.  

Exemple : une adresse IP envoie 100 000 messages le mardi.  Ce volume est compté le mardi.  100 abonnés lisent le message le mardi et émettent une plainte.  Par conséquent, le mardi, l'adresse IP a un taux de plaintes de 0,001 %.  Le mercredi, cette même adresse IP envoie 100 messages.  Aucun des abonnés à ce message n'émet de plainte. Cependant, 100 abonnés au message envoyé le mardi émettent une plainte. Ces plaintes ayant été reçues le mercredi, elles sont comptabilisées dans le volume du mercredi. Le taux de plaintes est donc de 100 %.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande