S’abonner

Conseils pour retirer les adresses pièges recyclées et les adresses de type « pristine » de votre liste d'adresses email

L'envoi de messages à des adresses pièges recyclées ou de type « pristine » nuit à votre réputation d'envoi et peut entraîner le placement de vos messages dans le dossier Courriers indésirables. Il peut aussi entraîner le placement de vos adresses IP et de vos domaines sur des blacklists. Pour éviter d'envoyer des messages à des adresses pièges, veillez tout d'abord à ce que ces adresses n'arrivent pas dans votre liste. Toutefois, lorsqu'elles sont dans votre liste, il peut être difficile de les identifier, car elles ressemblent à toute autre adresse email ordinaire. 

Conseils de retrait : 

  • Prévoyez d'identifier les abonnés qui sont inactifs dès leur inscription. Envoyez-leur des campagnes de reconquête contenant des offres spéciales et supprimez-les s'ils n'ouvrent pas vos messages ou s'ils ne cliquent pas sur un lien vers votre site web. En moyenne, un opérateur de messagerie crée des recycled spam traps (adresses pièges recyclées) au bout de 3 à 9 mois d'inactivité.
  • Envoyez des campagnes de validation de consentement. Envoyez à vos abonnés inactifs une campagne leur demandant de confirmer de nouveau qu'ils acceptent de recevoir vos messages en cliquant sur un lien inclus dans le message. Redirigez-les vers votre module de gestion des préférences et demandez-leur de confirmer leurs choix sur votre site web. Les adresses pièges ne réaliseront pas ces actions. Supprimez toute adresse email qui ne confirme pas son consentement.
  • Analysez toutes vos adresses email à l'aide d'un service de validation de listes pour identifier les domaines mal formés et mal orthographiés, les adresses email temporaires et les usagers inconnus. Ces éléments sont tous des sources potentielles d'adresses pièges.
  • Supprimez tous les usagers inconnus après un retour à l'expéditeur. La majorité des opérateurs de messagerie renvoient les messages d'une adresse email inactive comme usager inconnu 3 à 9 mois avant d'en faire une adresse piège recyclée.
  • Abonnez-vous au Smart Network Data Services (SNDS) de Microsoft. Le service SNDS fournit les moments précis des envois de messages aux adresses pièges de Microsoft. Vous pouvez utiliser ces informations pour identifier les sources potentielles de l'adresse piège en comparant le moment de l'envoi à une adresse piège aux moments où votre message a été envoyé. Supprimez les adresses email inactives utilisées au même moment qu'un envoi à une adresse piège a été enregistré.
  • Utilisez les données des outils Whitelist et Reputation Monitor de la Certification Return Path pour identifier les adresses IP spécifiques qui peuvent être sources d'adresses pièges. Ceci est particulièrement efficace lorsque vous segmentez vos adresses IP pour différents flux de messages.
  • Segmentez votre liste d'adresses et faites vos envois de messages aux différents segments pendant des jours différents et à des heures différentes. Utilisez les données SNDS de Microsoft et des outils Whitelist et Reputation Monitor de la Certification de Return Path pour identifier les segments suspectés de contenir une adresse piège. Continuez à segmenter votre liste d'adresses et à faire vos envois de messages aux différents segments pendant des jours différents et à des heures différentes. Au bout d'un moment, les segments seront assez petits pour que vous puissiez supprimer le segment complet qui contient l'adresse piège.
  • Vérifiez votre programme de messages à déclenchement automatique. Les messages annuels automatiques pour les anniversaires et les rappels de renouvellement pour un produit peuvent être une source d'envoi à des adresses pièges. Examinez les signes d'engagement pour tous les abonnés qui reçoivent ces emails et supprimez les adresses inactives au cours des 6 derniers mois (il est possible que vous ayez besoin d'être plus systématique et de supprimer les messages des 3 derniers mois ou même moins selon la sévérité du problème). Avec un programme de reconquête et de reconsentement, seuls vos abonnés engagés devraient recevoir ces messages à déclenchement automatique.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 2 sur 2
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande